• Bird Box - Josh Malerman

    Bird Box - Josh Malerman

     

    Si vous ouvrez les yeux, il est déjà trop tard...

     

    ~ * ~ * ~

     

    Bird Box - Josh Malerman


    Depuis qu'ils sont nés, les enfants de Malorie n'ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l'abri du danger sans nom qui s'est abattu sur le monde. On dit qu'un coup d’œil suffit pour perdre la raison, être pris d'une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Bientôt, les murs de la maison ne suffiront plus à protéger la famille. Alors, les yeux bandés, ils vont affronter l'extérieur et entamer un voyage effrayant, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l'ouïe et l'instinct ? 


    ~ * ~ * ~

     

    Bird Box - Josh Malerman


     

    Bird Box - Josh Malerman

     ~ * ~ * ~

     

    Bird Box - Josh Malerman


    J'ai reçu ce livre via une box de Once Upon a Book sur le thème de la dystopie.
    J'ai choisi de le lire pour valider la catégorie n°6 (Un livre qui se déroule dans un monde post-apocalyptique) du Défi lecture 2017.

    Je dois avouer que j'avais beaucoup entendu de bons échos sur ce livre et que le résumé m'intriguait pas mal. Du coup, j'ai décidé de tenter l'aventure. ^^

    Tout d'abord, je dois dire que j'ai aimé découvrir la plume de Josh Malerman (dont c'est le premier livre). Je l'ai trouvée fluide et agréable, parfois un peu agressive et ce qu'il faut angoissante. Une belle découverte à ce niveau.

    J'ai par contre eu plus de mal avec l'organisation des chapitres qui alterne sans cesse présent et passé, avec parfois des épisodes du passés qui ne se suivent pas (on va un peu moins loin pour revenir après plus en arrière)... Si vous me suivez de temps en temps, vous commencez à savoir que je ne suis pas friande de ce genre de récit. Bien qu'ici, je ne me sois jamais perdue entre les différentes périodes. J'ai trouvé ces alternances intéressantes cela-dit, et participant à l'ambiance angoissante du livre. Mais je ne m'y suis pas sentie totalement à l'aise.
    Après, tout est une question de goûts. ;-)

    Concernant l'ambiance, on navigue en quasi permanence entre la peur, l'angoisse et la tension. Les personnages se calfeutrent chez eux et ne sortent que parce qu'ils n'ont pas le choix et ce, toujours les yeux bandés. Ils ont peur. De quoi, personne ne le sait exactement. Y a-t-il vraiment quelque chose, dehors, qui pousse les gens à la folie ou est-ce seulement de l'hystérie collective ? Ce qui est certain, c'est qu'ouvrir les yeux sur l'extérieur est synonyme de mort violente...

    Cette facette du livre est bien pensée par l'auteur. En ne révélant rien sur ces créatures (d'ailleurs existent-elles ?), il joue sur notre imagination et chacun peut y voir ce qu'il veut et imaginer ses peurs les plus profondes devenir réalité. Du coup, jouer sur l'ignorance a tendance, selon moi, à augmenter l'angoisse ressentie dans le livre.
    Même si, je l'avoue, c'est frustrant pour le lecteur et un parti pris facile pour l'auteur...

    Concernant l'histoire, on retrouve le personnage de Malorie et de ses deux enfants dans une maison hermétiquement fermée à la lumière du jour et à tout ce qui peut bien se trouver dehors. Seulement, la jeune femme le sait, ils ne sont plus en sécurité tous les trois. Cela fait quatre ans qu'ils vivent seuls, apeurés, isolés... et il est désormais temps de partir. Les yeux bandés, bien entendu. Nous allons donc suivre leur périple, le tout entrecoupé de scènes du passé pour nous expliquer comment et pourquoi ils en sont arrivés à quitter leur maison.

    Concernant les personnages, je n'ai pas totalement adhéré à celui de Malorie que j'ai trouvé extrêmement dure avec ses enfants, même si je comprends tout à fait pourquoi elle les a éduqués ainsi : pour qu'ils puissent survivre. Néanmoins, le fait de ne pas leur avoir donné de prénom, en tant que mère, m'a tout de même choqué...
    J'ai bien aimé les personnages secondaires de Tom et de Jules, en particulier, même si j'ai trouvé qu'ils manquaient un peu (tous) d'approfondissement.

    Concernant la fin je l'ai trouvée plutôt adaptée et logique, dans la continuité du livre. Même si je déplore un peu le manque de réponses, ce que je trouve un peu facile. D'un autre côté, ne pas en avoir me parait normal au vu de comment vivent les personnages. Du coup, je ne peux pas vraiment dire que j'ai été déçue à ce niveau.

    En résumé, une plume intéressante et une histoire angoissante. Je ne sais pas comment je pourrais vivre (à l'extérieur du moins) avec les yeux bandés étant donné que j'ai tendance à me faire des films assez facilement. J'ai eu de la compassion pour les personnages, j'ai angoissé à certains moments avec eux, mais je n'ai pas été totalement embarquée dans l'histoire, malgré le fait que j'ai dévoré ce livre en moins de 2 jours. Il m'a manqué un petit quelque chose que je ne saurais définir...
    Néanmoins, il y a eu tellement de bons échos un peu partout que je suis certaine qu'il pourra plaire à nombre de fans des livres post-apocalyptiques. ^^

     

     

    Le Briseur d'âmes - Sebastian Fitzek            Pour le dévorer, c'est par ici.      Le Briseur d'âmes - Sebastian Fitzek

     

     

    Bird Box - Josh MalermanBird Box - Josh MalermanBird Box - Josh MalermanBird Box - Josh MalermanBird Box - Josh Malerman

    « Criminal Loft - Armelle CarbonelInterview Laurent Loison »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Février 2017 à 22:35

    Il me semble avoir déjà entendu parlé de ce livre, je crois même l'avoir ajouté dans ma wish list. En tout cas l'histoire à l'air intéressante et je pense le tenter malgré les défauts que tu as cité :)

      • Dimanche 26 Février 2017 à 22:55

        Ce livre a, certes (selon moi) des défauts, mais aussi des qualités et j'ai passé un bon moment entre ses pages.
        Un livre qu'il faut tester pour se faire son propre avis. wink2

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 3 Mars 2017 à 10:02

    Je ne suis pas mère et pourtant le fait que Malorie appelle ses enfants "Garçon" et "Fille" m'a pas mal dérangée aussi ;)

      • Vendredi 3 Mars 2017 à 10:48

        Oui, j'ai trouvé ça assez perturbant... erf

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :