• Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

     

    Une romance plutôt agréable, malgré quelques couacs.

     

     

             

     

     

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

     


    Illan vit sur la planète Hodrion. Le jour de ses dix-sept ans, la technologie nommée Destinée va lui désigner l'identité de sa moitié. Il n'y a pas de choix possible. Le visage qui apparaît sur l'écran est troublant, envoûtant, c'est Léna... une terrienne.
     



              


     

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

    Cliquez sur les images pour les agrandir. 

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


              



     

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle


    Je voudrais tout d'abord remercier Stéphanie Lagalle d'avoir accepté ma demande de SP, ainsi que le site SimPlement sans qui cela n'aurait sans doute pas été possible.

     

    SimPlement.pro


    Je vais tout d'abord commencer avec la couverture, qui a de suite su attirer mon regard, même si je ne suis pas très fan de tout ce qui est en forme de cœur. Malgré ça, je l'ai vraiment trouvée très jolie.
    Elle a aussi une particularité via le titre : il est vraiment fort rare de voir un chiffre qui ne soit pas écrit en toutes lettres.

    Avant de parler de l'histoire en elle-même, je vais d'abord évoquer le style de Stéphanie Lagalle. Malheureusement, j'ai eu du mal à accrocher pas tant par la façon d'écrire en elle-
    même que par le fait que j'ai eu l'impression de me retrouver avec une version PDF non corrigée Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalledu livre... Il y a pas mal de coquilles, des défauts de concordance des temps, de syntaxe, de ponctuation... J'ai eu aussi des phrases avec deux polices différentes. Mais le pire, ce furent les dialogues avec leurs marqueurs aléatoires (parfois absents du dialogue, parfois présents dans la narration), la narration parfois imbriquée dedans, ce qui donne quelque chose d'assez indigeste et pas très agréable à lire.
    J'espère vraiment que l'auteure s'est trompée dans la version qu'elle m'a passée ou que les soucis de mise en page sont dus à la conversion en PDF. Ce livre date de plus d'un an et plusieurs chroniques parlent de ses soucis de style (dialogue, orthographe, etc.). Du coup, si cette version est toujours la même, je pense qu'il serait nécessaire de la retravailler pour le confort et le bonheur des futurs lecteurs.

    Passons maintenant à l'histoire. Illan est un jeune homme de 17 ans vivant sur la planète Hodrion, peuple pacifiste et très avance technologiquement. Ça y est, il a enfin passé le test de Destinée, une machine qui trouve l'âme sœur de la personne qui y pose la main. Et qui ne se trompe jamais. C'est pour ça que la surprise est totale lorsqu'elle lui montre Léna, une terrienne. C'est une première ! Mais qu'à cela ne tienne, ce n'est pas la distance qui va arrêter le jeune homme, bien décidé à rencontrer sa moitié.

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle
    Vous vous en doutez donc, le livre va tourner autour de l'histoire d'amour d'Illan et de Léna. Comment ils vont apprendre à se connaître, à s'apprivoiser et à s'aimer. Même si certains clichés apparaissent, je dois dire que leur relation est plutôt mignonne. Le jeune homme est vraiment prêt à tout pour sa belle qui est loin d'être insensible.

    Le livre est écrit sous forme d'alternance, un chapitre du point de vue d'Illan puis un de celui de Léna. C'est agréable et frais d'avoir leurs deux ressentis et on s’aperçoit d'autant plus de la puissance des sentiments qui les unissent. Je trouve seulement un peu dommage que rien de les différencie vraiment. Ils s'aiment, veulent passer tout leur temps ensemble... Heureusement que le jeune homme pense de temps en temps à Hodrion, possède son Gégo et Jonaz (j'en veux un d'ailleurs ! Je peux en commander un à Noël ? Non ? Flûte ! ! !) et que la jeune fille a ses amies au lycée...

    Soyons honnêtes, l'amour c'est bien, c'est beau et c'est puissant. Un sentiment pur que certains cherchent pendant très longtemps sans le trouver. Mais ici, il prend une place énorme, au détriment de la crédibilité de l'histoire. Voir qu'un adolescent de 17 ans va signer un bail, seul, pour l'achat d'une maison, même un ado sait que ça ne s'achète pas comme un portable sur Ebay ! Que dire de son arrivée au lycée qui ne surprend pas les professeurs, de cette voiture avec chauffeur dont on n'entend jamais parler, de la location de la moto (toujours à un mineur sans permis) ? Ces incohérences font que, malgré la fond de l'histoire, on tique sur le manque de profondeur...

    Entre 2 mondes - Stéphanie LagalleJe regrette aussi qu'il n'y ait pas plus de ressentis d'Illian envers la vie et les coutumes des humains. Il y fait quelques allusions certes, mais assez peu en somme et c'est dommage. J'aurais vraiment aimé en apprendre plus sur les différences de vie entre la Terre et Hodrion. Attention, je ne dis pas que nous n'apprenons rien, non. Juste que j'aurais aimé en savoir plus, nuance. ;-)


    En résumé, malgré un quatrième de couverture intriguant et prometteur, j'ai trouvé le livre un peu en-deçà de ses promesses, déjà à cause de toutes les coquilles et de tous les problèmes de mise en page, mais aussi parce que je pense que ce livre aurait pu être plus long et plus approfondi, pour être plus crédible. A part ça, j'ai aimé cette lecture où l'histoire d'amour est vraiment mignonne et porte un joli message d'espoir pour ceux qui s'aiment malgré leurs différences.

    Entre 2 mondes - Stéphanie LagalleJe m'excuse auprès de l'auteure, parce que je me doute que ce type de chronique ne doit pas être agréable à lire et je dois avouer que l'écrire a été plutôt difficile, surtout vu que c'est moi qui ai sollicité cette lecture. Mais j'aime être la plus transparente possible dans les avis que je donne sur mon blog, qu'ils soient positifs ou négatifs.

     

     

              Pour le dévorer, c'est par ici.     

     

     

    Entre 2 mondes - Stéphanie LagalleEntre 2 mondes - Stéphanie LagalleEntre 2 mondes - Stéphanie LagalleEntre 2 mondes - Stéphanie LagalleEntre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

     

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

     

     

    Entre 2 mondes - Stéphanie Lagalle

    « Réalités Invisibles - Eric CostaDernières réceptions de SP »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pikerun Penseur
    Dimanche 23 Juillet à 00:52

    Vous n'êtes pas si dure que ça je trouve, c'est même justement le plus constructif du monde que d'énoncer les défauts qu'il y a. Souvent on a l'impression que tous les livres sont parfaits en lisant des chroniques sur le net. ^-^

    En plus l'idée d'une machine pour faire matcher l'utilisateur avec son âme sœur ça sera peut-être réalité un jour, imaginez un peu que la personnalité de chaque individu sur Terre soit enregistrée dans un gigantesque serveur, et on ne pourrait pas se tromper ! :p

    Instantanément ça m'a fait penser au dessin animé Code Lyoko (je sais  pas si vous connaissez ?) ou Jérémy pure terrien tombe amoureux d'une créature virtuelle (mais à la forme humaine) nommée Aelita.

    Jusqu'à ce que le bonhomme fasse des pieds et des mains pour que sa bien aimée rentre sur Terre. 

    Je me suis intrigué sur un truc, s'ils ne se différencient pas c'est justement parce qu'ils sont âmes sœurs et donc fait pour être relativement identiques, peut-être du coup que c'était justement fait exprès.

    De ce que vous en dites je pense que beaucoup vont considérer le récit de l'auteure comme quand même assez tue l'amour, même les grands fans de romance. On pense souvent l'amour comme l'excitation d'une rencontre soudaine inattendue et d'un futur incertain, et comme tout un questionnement, beaucoup de doute... qui font le charme d'une histoire à lire (à vivre.. beaucoup moins haha). Or si tout est fait d'avance, bah...  :s

      • Dimanche 23 Juillet à 01:42

        Merci. ^^

        C'est vrai qu'une telle machine éviterait pas mal de problèmes et de désagréments (tomber sur des personnes qui ne sont pas du tout faites pour nous, par exemple).
        Je connais Code Lyoko, mais seulement de nom (ainsi que le générique que j'aime beaucoup).

        Tu soulèves un point pas bête du tout ! Peut-être qu'effectivement le fait qu'ils soient destinés fait qu'ils se ressemblent tellement qu'il est "impossible" de les distinguer.
        Mais du coup, je ne vois pas trop l'utilité de faire deux points de vue séparés...

        Tue l'amour peut-être pas.
        Illan, le jeune homme d'Hodrion, n'a révélé sa véritable nature à personne et ne doit surtout pas se faire découvrir. Il doit s'adapter. Du coup, tout le côté inattendu va se concentrer sur Léna, la terrienne. Le doute, pour le lecteur, va être de savoir si la jeune fille va se rendre compte de sa vraie nature, s'il va rentrer sur sa planète, s'ils vont rester ensemble...

    2
    Lundi 28 Août à 09:52

    Je me mets à la place de l'auteure et c'est vrai que ce genre de chronique n'appartient pas à celles qui nous font sourire mais plutôt celles qui nous font réfléchir. Tu n'es ni dure, ni sévère et encore moins méchante, tu te contentes d'apporter un avis objectif sans pour autant descendre le livre. Je ne lirai pas ce livre mais ce n'est pas à cause de ta chronique, juste que j'ai un peu de mal avec ce genre.

    Pour les formats PDF, je sais que ma liseuse ne les lis pas très bien, les formats epub sont préférables. J'ai déjà connu quelques fichiers avec des fautes, le texte non justifié etc, c'est assez galère à lire et l'air de rien cela gâche un peu le plaisir de la lecture, on apprécie moins les mots..

      • Lundi 28 Août à 11:28

        Merci.
        Je me sens soulagée que tu le ressentes comme ça, parce que j'en ai bavé pour l'écrire, cette chronique. Je n'arrivais pas à trouver les mots, à les tourner comme il faut, à prendre le bon ton... 'Fin bref, ce fut compliqué. lol

        Il est vrai que les formats PDF, ça reste compliqué à lire. Parfois c'est écrit très petit, d'autres les pages ne sont pas centrées de la même façon ce qui fait que si on agrandit on doit recentrer la page à chaque fois (ça prend du temps et c'est chiant ! Sans compter que j'ai souvent des soucis avec des morceaux de phrases en italique parsemés au petit bonheur la chance dans le texte...
        Je te rejoins totalement sur le fait que toutes ces petits choses empêchent de rentrer pleinement dans le livre.
        Bon, heureusement, il s'avère que, parfois, je n'ai aucune souci avec les PDF, heureusement. lol
        D'ailleurs, une fois, c'est avec l'epub que j'avais des soucis (fresque temporelle n'apparaissant pas entièrement, césures anarchiques...) et le passage en PDF a réglé tous mes soucis. lol

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :