• Interview Alex Evans

    Interview Alex Evans

     

    Bonjour. Tout d’abord, présentez-vous un peu.

    Bonjour et merci de m'accueillir sur ce blog. Je suis une autrice « mixte » puisque j’ai été publiée aussi bien chez des éditeurs classiques que numériques ou en autoédition. Ainsi mon roman Sorcières associées vient de ressortir chez Actu SF après avoir été autoédité. J'écris aussi bien aussi bien de la high fantasy, que du steampunk ou du paranormal.

    Étant allergique aux clichés et autres stéréotypes, je les évite au maximum dans mes romans. Je suis aussi une grande fan de folklore et je m'en inspire beaucoup.

     

    Quels ont été les auteurs qui ont bercé votre enfance ?

    Leur nom ne vous dira pas grand-chose, car j'ai passé une partie de mon enfance en Russie et il s'agissait d'auteurs russes. Les seules exceptions seraient Efremov et Beliayev, deux auteurs de SF qui furent traduits en français. J'ai également lu beaucoup de contes populaires, car c'était ce qu'il y avait de disponible pour les enfants à l'époque. Ado, j'ai découvert les auteurs de pulps américains, en particulier Robert Howard, Leigh Brackett et Fritz Leiber qui sont devenus de grandes sources d'inspiration.

     

    Depuis combien de temps écrivez-vous ?

    Depuis l'adolescence, mais avec de longues pauses (études, boulot, enfants…).

     

    Combien de livres à votre actif ?

    Cinq romans : Les Murailles de Gandarès (high fantasy), Le Loup des Farkas, Sorcières associées (steampunk), L'Oeuf-tonnerre et Skinwalkers (urban fantasy).

    Interview Alex Evans       Interview Alex Evans   Interview Alex Evans   Interview Alex Evans   Interview Alex Evans

     

     

     

     


    Deux novellas : La Chasseuse de livres et La Machine de Léandre (steampunk).

    Interview Alex Evans        Interview Alex Evans


    J'ai également publié une douzaine de nouvelles dans divers recueils.

     

    Comment et pourquoi avez-vous choisi d’être éditée ?

    Il n'y a pas eu vraiment de choix. J'ai envoyé mes premiers romans à des éditeurs de SFFF et j'ai eu une réponse très rapide de la part d'éditeurs numériques. Puis j'ai découvert l'existence de l'autoédition alors que je finissais Sorcières associées, un roman un peu « expérimental » qui ne rentrait pas dans les cases, donc j'ai décidé de le mettre en autoédition. Cela a été un succès, alors j'ai continué avec L’œuf-tonnerre et Skinwalkers. Par la suite, Sorcières associées est entré dans le Label Bad Wolf qui a lui-même été récupéré par les Éditions Actu SF.

     

    Où peut-on se procurer vos livres ?

    Dans les librairies numériques pour les ebooks. Dans toutes les bonnes librairies qui vendent de la SFFF pour les livres papiers.

     

    Comment écrivez-vous ? Avez-vous des rituels ? Écoutez-vous de la musique ou préférez-vous être au calme ?

    Je peux écouter de la musique quand j'invente une histoire, mais pas quand j'écris, ça me distrait. A part ça, je n'ai aucun rituel.

     

    Avez-vous l’ensemble de votre histoire en tête, ou il y a-t-il une grande part d’improvisation ?

    Je commence par imaginer mon histoire (et ça peut prendre des mois), mais je ne commence à rédiger que lorsque j'ai les grandes lignes en tête, en particulier la fin. Après, je peux modifier beaucoup de choses au fur et à mesure de la rédaction et des révisions.


    Combien d’heures par jour écrivez-vous ?

    Deux, quand tout va bien ! Cependant, je n'écris pas tous les jours.

     

    Quelle est la première personne à lire ce que vous écrivez ?

    Mes lecteurs Wattpad. J'y publie généralement le premier ou deuxième jet de mes romans. 

     

    Faites-vous appel à des bêta-lecteurs ?

    Je fais partie du groupe de béta lecture en ligne Cocyclics, donc oui, je fais béta-lire les extraits qui me posent problème.

     

    D'où vous est venue l'idée d'écrire sur un mythe mettant en scène les indiens d'Amérique ?

    Je voulais écrire un roman d'urban fantasy, mais échapper au cliché de « l'histoire qui se passe dans une petite ville de l'Amérique profonde avec des vampires, des loup-garous et une héroïne anglosaxonne » qu'on retrouve paradoxalement chez de nombreux auteurs francophones. Alors, j'ai pris du vrai folklore américain et une héroïne bien franchouillarde qui découvre le pays de l'Oncle Sam !

     

    Même si j'ai parfois eu envie de lui donner une claque ou deux, j'ai bien aimé le personnage d'Aude. Pourquoi avoir choisi de la faire si peu sûre d'elle ?

    En fantasy, on a régulièrement des antihéros, mais quasiment jamais d'antihéroïnes. J'avais envie de combler cette lacune. Alors j'ai pris une héroïne de romance bien cliché (revenus modestes, faible niveau d'éducation, passive, pas débrouillarde pour deux sous). Curieusement, ce genre de personnage ne gêne personne en romance. Alors, j'ai plongé cette pauvre fille dans une intrigue de fantasy, pour voir si elle allait s'en sortir !

     

    Y a-t-il un peu de vous en elle ?

    Hélas non ! Ce genre de comportement a toujours été un luxe au-dessus de mes moyens. Cependant, on connaît tous une personne comme ça !

     

    Jake a tout du prince charmant : beau comme un dieu, bon partenaire au lit, un petit côté bad boy, du caractère mais aussi de la douceur... Ce personnage s'est-il imposé à vous ou s'est-il construit au fil des pages ?

    Ce personnage s'est imposé lorsque j'ai décidé que son totem serait le loup. Dans les légendes indiennes, cet animal a une image totalement différente de celle qu'on a en Occident. Ce n'est pas le Grand Méchant Loup, ni le jeune loup aux dents longues. Ce qui semble avoir marqué les amérindiens c'est le fait que les loups vivaient en société et coopéraient entre eux. Un individu dont le totem était le loup était certes un guerrier, mais était très protecteur vis-à vis de sa tribu et cherchait la coopération et non la compétition avec les autres membres. Bref, un individu minimalement diplomate, intelligent et psychologue, à des années-lumières du loup alpha qu'on trouve dans nombre de romans d'urban fantasy.


    Si vous pouviez choisir votre animal totem, quel serait-il et pourquoi ?

    La marmotte ! La grasse mat' est mon Graal personnel.


    Un second et dernier tome de Skinwalkers est à venir. Pouvez-vous nous dire quelques mots à son sujet ?

    On retrouve une Aude mûrie par ses expériences et sa formation en magie. Elle retourne avec Jake à San Francisco pour un séjour touristique. Seulement dans la vitrine d'une sordide boutique de prêt sur gages, ils tombent sur un loup empaillé…

     

    Avez-vous d’autres projets littéraires ?

    À part la suite de Skinwalkers, je suis en train de rédiger un roman dans le même univers : Néosorcière. Comme d'habitude, je commencerais par le poster sur Wattpad. Il s'agit de l'histoire d'une ado des cités paumée, prise dans une guerre des gangs entre dealers de drogue, en même temps qu'elle découvre une créature magique dans un terrain vague.

     

    Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à mes questions.
    Un dernier mot pour la fin ?

    Oui : vive la SFFF !

     

     

    ~ * ~ * ~

    Merci à Alex Evans d'avoir eu la gentillesse et la patience de répondre à mes questions. Merci aussi pour sa redoutable rapidité.
    Une auteure à découvrir. ^^
     


    ~ * ~ * ~

     

     Bibliographie de Alex Evans :
    Contes de la terre, de la mer et d'ailleurs: Nouvelles de fantasy
    Les Murailles de Gandarès
    La Chasseuse de livres
    Pour l'honneur de Mérina

    La Machine de Léandre
    Le Loup des Farkas
    L’œuf-tonnerre - Chasseuse de trésors
    Skinwalkers T1 - Entre chien et loup
    Sorcières associées



    Livre lu
    Skinwalkers T1 - Entre chien et loup

      
    Où retrouver l'auteur ?

    Page Facebook personnelle

    Page Facebook auteure

    Site Internet

    Page Amazon

    Page Wattpad

    « Skinwalkers T1 - Entre chien et loup - Alex EvansLa Chasse à l'Ours - Michael Rosen & Helen Oxenbury »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 09:30

    J'adore lire les interviews d'auteur ! J'en faisais avant sur mon blog, je ne sais pas pourquoi j'ai arrêté !

    En tout cas j'ai trouvé tes questions très pertinentes :)

      • Lundi 20 Mars à 15:58

        Merci beaucoup. oops

        Je tâtonne parfois encore, mais j'y prends goût. ^^

    2
    Mardi 21 Mars à 18:28

    Je lira cette interview dans la semaine ;)

    J'espère que Miss Pérégrine te plaira, l'univers est super sympa, et j'ai oublié d'en parler dans la chronique mais les photos à l'intérieur du livre en font un superbe objet-livre !

      • Mercredi 22 Mars à 09:38

        wink2

        Je l'espère aussi. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :