• Interview Daryl Delight

    Interview Daryl Delight

     

    Bonjour.
    Merci d'avoir accepté de répondre à mes questions.
    ^^
    Tout d’abord, présentez-vous un peu.

    Mon nom de plume est Daryl Delight. Je me considère comme un auteur éclectique qui peut écrire dans tous les genres. Ceci dit, j'ai un penchant certain pour l'horreur, le fantastique et le thriller.

     

    Y a-t-il des auteurs qui ont bercé votre enfance/adolescence ?

    Ce n'est pas très original. Stephen King est le premier à qui je pense. Il y a aussi Clive Barker, Graham Masterton ou encore Lovecraft. J'ai surtout des références cinématographiques, de tout genres. Je peux citer par exemple Martin Scorsese, Wes Craven, John McTiernan, David Fincher, John Carpenter, Quentin Tarantino, James Wan... Et tant d'autres !

     

    Depuis combien de temps l'écriture est-elle devenue une part non négligeable de votre vie ?

    J'écris depuis toujours. Ça m'aide à extérioriser mes angoisses et autres sentiments. Je me suis tourné vers le cinéma pour mes études et je devais écrire des scenarii pour mes cours. J'ai découvert l'autoédition en 2016. Je suis du genre pessimiste alors je n'ai jamais voulu tenter d'envoyer mes écrits dans une maison d'édition. Mais je me suis dit pourquoi pas tenter de les mettre directement sur le web.

     

    Avez-vous des rituels lorsque vous écrivez ? Par exemple, écoutez-vous de la musique ou préférez-vous être au calme ?

    Je préfère le calme. D'ailleurs mes moments les plus productifs sont tard le soir, lorsque la nuit est tombée et que la ville dort paisiblement. Mais je ne suis pas contre un petit orage de temps en temps pour alimenter tout ça. J'aime également boire du thé dans mon mug favori.

     

    Interview Daryl Delight
    Ceci n'est pas le mug de l'auteur mais juste une illustration.

     

    Quel est, en moyenne, le temps que vous consacrez à l'écriture dans une journée lambda ?

    J'écris un peu le matin. Puis le soir. Et puis la nuit avant de dormir. C'est très aléatoire. Ce que je peux vous dire c'est qu'au delà de l'écriture, je pense à mon récit tout le temps. Que ce soit une idée, une phrase ou même un mot que j'aimerais placer dans un contexte.

     

    Avez-vous l’ensemble de votre histoire en tête, ou il y a-t-il une grande part d’improvisation au fur et à mesure que les personnages prennent vie ?

    J'ai quelques idées mais j'aime beaucoup improviser. Je laisse les mots me guider même si parfois il faut que je m'arrête pour rentrer dans une phase de réflexion intense.

     

    Quelle est la première personne à lire ce que vous écrivez ?

    La femme de ma vie. Son avis m'apporte beaucoup et son soutien m'est indispensable !

    Interview Daryl Delight

     

    Faites-vous appel à des bêta-lecteurs ?

    J'y arrive petit à petit mais je ne pense pas en prendre énormément. Les avis divergent tellement qu'il ne faut pas que les bêtas-lecteurs changent complètement mon texte et me donnent des complexes.

     

    Comment et pourquoi en êtes-vous venu à choisir l’auto-édition ?

    La liberté de m'amuser. Car écrire reste ma passion avant tout, j'avais trop peur d'envoyer mes romans à une maison d'édition, de rencontrer trop de refus ou d'ordres concernant mes écrits.

     

    Combien de livres avez-vous fait naître sous votre plume ?

    3 pour le moment. Slave And Mistress mon premier roman, Le faux milliardaire, une courte nouvelle érotique et humoristique. Mon troisième s'appelle La légende de Spellman et annonce mon arrivée dans le genre Horreur et Thriller. Et je compte bien continuer dans ce sens.

     

    Interview Daryl Delight        Interview Daryl Delight        Interview Daryl Delight

     

    Où peut-on se les procurer ?

    Sur amazon, j’inscris mes romans au programme KDP. Alors je ne publie que sur cette plateforme.

     

    Interview Daryl Delight

     

    Parlons maintenant de « La légende de Spellman ». D'où vous est venue l'idée de cette nouvelle horrifique ?

    L'idée m'est venu simplement. Je voulais faire un hommage aux films d'horreur de mon enfance. J'avais trois histoires différentes en tête et je me suis dit que j'allais les écrire dans un recueil de nouvelles. Et puis en cours d'écriture je me suis dit que les histoires avaient un point commun et qu'il serait beaucoup mieux d'y ajouter un fil conducteur. Ce qui m'a amené à créer une dernière histoire.

     

    N'est-ce pas trop dur de trucider des adolescents (les pauvres !) à tour de bras ? Enfin littérairement, bien entendu. ;-)

    Ho non... j'adore ! Je vais même vous citer Scary Movie : « J'en ai marre de tous ces adolescents boutonneux ! ». Haha.

     

    Petite question bête, mais pourquoi un doberman et pas une autre race ? 

    J'aime beaucoup les doberman, ça m'est venu comme ça, je trouve la race assez inquiétante si vous la croisez seul la nuit. Et je pense que inconsciemment l'image est venu du jeu Resident Evil. Je m'en suis rendu compte seulement après, mais c'est parfait car ça rentre parfaitement dans la thématique de la nouvelle qui est l'hommage aux films d'horreur. Même si c'est un jeu vidéo, ça me va très bien.

     

    Interview Daryl Delight

     

    Lors d'une soirée feu de camp et histoires qui font peur, quel est le rôle que vous joueriez ? Celui qui raconte les histoires les plus trash ? Celui qui surgit d'un buisson en hurlant « BOOOOUUUUHHH ! » ? Celui qui tremble dans un coin ? Celui qui essaye de rassurer les autres en leur disant que ce ne sont que des histoires ?

    Celui qui raconte et qui veille tard pour épier les autres se méfier de leur ombre. Sortir d'un buisson et crier pour faire peur est trop simple. Je déteste les Jumpscares comme on les appelle. Je préfère créer une ambiance. La peur doit venir après l'histoire, lorsque vous hésitez à descendre la nuit pour aller vous chercher un verre d'eau.

     

    Il est parfois des légendes qu'il vaut mieux laisser dormir. Y en a-t-il une en particulier qui vous ai déjà effrayé ? (Dame Blanche, Bloody Mary...) 

    Les légendes urbaines les plus effrayantes sont souvent tirés de faits réels. Vous réveiller avec une cicatrice et un rein en moins dans une baignoire pleine de glace. Voila qui peut faire peur. Je citerai simplement un passage du film Urban Legend : « Ma mère regarde toujours sous la banquette arrière avant de monter en voiture. ». On ne sait jamais, un homme armé d'une hache pourrait y être caché !

     

    J'ai cru lire qu'il serait possible que cette nouvelle de reste pas un one-shot ? 

    Un volume 2... Un jour peut-être. Mais je compte écrire d'autre romans avant... A moins que les lecteurs le réclament très vite.

     

    Interview Daryl Delight

     

    Avez-vous d’autres projets littéraires ?

    Oui beaucoup d'idées se bousculent dans ma tête. Je sais déjà que je compte continuer dans ce genre. Horreur ou Thriller. Je me suis éclaté à écrire La légende de Spellman, alors je compte bien m'éclater de nouveau.

     

    Encore une fois, merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. ^^
    Un dernier mot pour la fin ?

    N'allez jamais dans une maison perdue dans la forêt !

     

    Interview Daryl Delight

     

     

     

    Merci à Daryl Delight d'avoir eu la gentillesse, la patience et la rapidité de répondre à mes questions. C'est quelqu'un de gentil et d'abordable.
    Si vous en avez, n'hésitez pas à (lui) poser des questions dans les commentaires. ;-)


     

     

     

     Bibliographie de Daryl Delight :

    Slave And Mistress : Quand les femmes prennent le pouvoir
    Le faux milliardaire (Nouvelle érotique) 
    La légende de Spellman (Nouvelle horreur) 


     
    Livre lu
     
     

    La légende de Spellman

      

    Où retrouver l'auteur ?


    Site

    Facebook

    Twitter

    Amazon

     

    Interview Daryl Delight
    Marques-page La légende de Spellman.

     

    « Les Fils du Destin - Chris RedCraquage Emmaüs 07/10/2017 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :