• La Cité de Larmes - Camille Anssel

     

    Un roman de fantasy assez sombre, plein d'action, d'humour et très addictif.

     

     

             

     

     

    Les Bâtards du diable - Daniel Cario


     

    Les tours se déploient sur Mélua et la cité étend ses ambitions sur le monde. Mais les guerres passées ne s’oublient pas si vite.
    Déshéritée par sa famille, Lana Monzimmer est détective au sein de la capitale du Royaume. Ses maigres finances se dégradent encore lorsqu’elle décide de mener une enquête à titre personnel, dans l’espoir de laver son âme des crimes qu’elle a commis lorsqu’elle était la Princesse Sanguinaire.
    Des charniers fleurissent en effet en plusieurs endroits de la ville. Les corps des victimes sont porteurs d’un parasitisme étrange et les autorités semblent impuissantes à faire cesser le carnage.
    L’enquête se révèle plus dangereuse que prévu. Mais Lana n’est pas le genre à se laisser intimider. Elle négocie l’aide de deux anciens compagnons d’armes – un alchimiste obsédé par les créatures de l’autre monde et un guerrier n’ayant que l’alcool pour faire taire les voix dans sa tête. Leur quête de Justice va les conduire en territoire hostile, peuplé de mauvaises rencontres et de vieux souvenirs.
    La Princesse Sanguinaire devra se réveiller…

     


    La Cité de Larmes - Camille Anssel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir. 

     
     La Cité de Larmes - Camille Anssel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     



     

    Les Bâtards du diable - Daniel Cario

     

    Je voudrais tout d'abord commencer par remercier les Éditions Ex Æquo pour m'avoir proposé ce nouveau livre en SP via le site SimPlement.

     

    SimPlement.pro



    J'en profite pour valider la catégorie n°100 (Un roman avec un héros rebelle) du Défi Lecture 2021. On peut dire que Lana est tout sauf docile. lol

    Concernant la couverture, j'aime bien. On y voit la personnage principale son arme à la main et les éléments de décors que l'on retrouve dans le livre. Tout ça manque un petit peu de couleurs, mais j'ai envie de dire c'est quelque chose qui ne va pas à l'encontre du côté noir du roman, au contraire. Une couverture trop colorée n'aurait, selon moi, pas été à sa place ici. Oui, je sais, je me contredis mais, ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal. lol

    Concernant la plume de l'auteur, je dois dire que pour un premier roman, il met la barre très haut. L'ensemble est fluide, agréable, très bien rythmé avec des chapitres assez courts. Les personnages se démarquent entre eux et sont attachants. Je n'ai pas retrouvé les erreurs souvent "typiques" d'un premier ouvrage, à savoir des répétitions et/ou des phrases un peu bancales qui parfoisLa Cité de Larmes - Camille Anssel cassent le rythme de l'histoire ni de passages lourds où l'auteur veut trop en dire d'un coup et, au final, y perd son lecteur. Je n'ai rien non plus à redire au niveau de l'orthographe. Le tout est nickel !

    La seule chose qui m'a perturbée au départ, c'est que l'on nous parle beaucoup de la Horde, du cauchemar de la ville de Darhan et du siège de Memeth... qui sont des choses qui se sont passées l'année précédent l'histoire actuelle. Mais j'ai été ravie de voir qu'en avançant dans l'intrigue, l'auteur infiltre quelques chapitres par-ci par-là pour nous raconter le passé de ses personnages et, notamment, ce qu'il s'est produit durant cette période de guerre. Du coup, ma frustration a fondu comme neige au soleil au fil des pages. ;-)

    L'univers du roman est très bien décrit, mêlant fantasy et steampunk avec brio. Il allie aussi noirceur et humour, combats sanglants et rêves d'une vie meilleure. Parce que vivre au Royaume de Paragon n'est pas chose facile si vous faites partie des pauvres de la ville basse. Mieux vaut vivre sur les hauteurs avec les gens aisés, et encore, il faut savoir trouver et user de ses relations et ne pas se faire piéger par des complots politiques et/ou familiaux. C'est un univers dans lequel on s'immerge avec facilité.


    Lana est une jeune femme issue d'une famille très aisée, destinée à reprendre les rênes de l'entreprise familiale et à épouser un homme de sa condition. Seulement, Lana n'est pas le genre à écouter et faire sagement ce qu'on lui dit. Les mondanités, très peu pour elle ! Suite à un désaccord avec ses parents, elle se retrouve à intégrer la Horde, constituée de treize excellents éléments, qui doit aller infiltrer l'Empire de Tongha, le royaume voisin, ennemi du leur en ce temps de guerre. Sur les treize, il n'en restera que quatre, des survivants décorés par la Reine qui auront mené à bien leur mission, mais au prix du sang, de nombreuses vies et de cauchemars qui pèsent lourds sur leurs consciences. Sans oublier leur déchéance, passant de héros à parias...

    La Cité de Larmes - Camille Anssel



    Déshéritée, Lana (ancienne héroïne) vit désormais en tant que Détective à son compte, avec le rêve de devenir Condo (le plus haut grade décerné par la Reine). Enfin, elle survit plutôt, les finances n'étant pas au beau fixe. Elles vont d'autant être mis à mal que la jeune femme tombe sur une affaire de charniers qu'elle décide de résoudre avec son associé Anatole, pas un mauvais bougre, mais qui souffre de quelques petits défauts (qui nous, nous font rire lol)...

    On peut dire de Lana qu'elle est bien des choses : impulsive, instinctive, déterminée, bonneLa Cité de Larmes - Camille Anssel combattante, sans doute un peu narcissique, tête brûlée... mais pas docile. Oh ça non. Elle vit pour la Justice (et pour autre chose, mais elle s'en rendra compte plus tard) bien qu'elle n'hésite pas à la contourner et à sortir du droit chemin pour obtenir ce qu'elle veut, tout comme user des menaces. C'est un personnage fonceur et instinctif, avec une répartie facile qui m'a beaucoup plu. C'est une femme forte ou, tout du moins c'est l'image qu'elle donne, mais elle est en réalité hantée par plusieurs épisodes de son passé : familial comme de Princesse Sanguinaire.


    Bien malgré elle, Lana va devoir renouer avec ledit passé qui lui pèse toutes les nuits en reprenant contact avec ses anciens acolytes survivants de la Horde : Patrec, Du'ru et Lofty. J'ai beaucoup apprécié deux d'entre eux, surtout Patrec en fait. Patrec, c'est la montagne de muscles, c'est le rustre au physique très ingrat mais fort comme un ours, c'est un langage un peu grossier comme plein d'humour, mais aussi un cœur gros comme ça et un très bon stratège. Il ne faut pas se fier à son apparence (enfin pas que lol). Oh, et c'est un homme qui entend des démons dans sa tête qu'il musèle avec une consommation excessive d'alcool...
    Lofty, c'est le Maga Noir, un puissant magicien habillé d'un sac en toile de jute qui est passionné par les créatures de l'autre monde. Il semble parfois un peu perché, mais il ne faut pas s'y fier non plus parce qu'il saitLa Cité de Larmes - Camille Anssel très bien ce qu'il fait. Ses potions sont toujours parfaites mais, croyez-moi, vous n'aimeriez pas qu'il les utilise contre vous... Oh ça non...
    Du'ru, le Dieu Du'ru, c'est un grand orateur capable de charmer et de soulever les foules. C'est une voix qui s'élève et qui porte, une voix qui convainc et qui domine. Il sait apporter de l'humour, mais je n'ai pas trouvé qu'il avait un caractère qui ressortait autant que les autres.

    Ces personnages vont se retrouver mêlés à une enquête qui va, et de loin, dépasser tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Emportés par un tourbillon dont ils ne pourront pas sortir indemnes, entre guerre, complots politiques et familiaux, manipulation et trahison, ils vont devoir se lancer corps et âmes dans leur quête de la vérité et retourner sur les traces de leur passé.

    Concernant la fin, je dois avouer qu'il y avait certaines choses que je n'avais pas vu venir, et j'en suis ravie. J'aime aime être surprise ! ^^


    En résumé, j'ai passé un excellent moment dans ce livre à la plume maîtrisée, à l'ambiance sombre et sanglante, à l'action très présente et aux personnages hauts en couleurs et attachants. Pour un premier roman, Camille Anssel nous propose du lourd et je n'ai plus qu'une seule chose à dire : vivement la suite !

     

    La Cité de Larmes - Camille Anssel

     

     

              Pour le dévorer, c'est par ici ou bien par .      

     

     

    Les Bâtards du diable - Daniel CarioLes Bâtards du diable - Daniel CarioLes Bâtards du diable - Daniel CarioLes Bâtards du diable - Daniel CarioExemple type

     

     

     

    La Cité de Larmes - Camille Anssel

     

     

     

    « Mes derniers achats du mois d'Août 2021Démasqués - Morgane Delattre »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :