• La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe

    La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe

     

    Une petite perle d'auto-édition que je vous conseille de découvrir de toute urgence !

     

    ~ * ~ * ~

     

    Résumé :
    Depuis des siècles, les Humains traitent les fées, créatures magiques dont ils redoutent les pouvoirs, comme des animaux dangereux.
    L’alliance du Royaume de France, de l’Empire du Japon et du Sultanat Ottoman se partage désormais l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Ces féroces aristocraties oppriment leurs peuples et écrasent dans le sang toute révolte, qu’elle soit humaine ou féerique.
    En choisissant les dangers de la liberté plutôt que la soumission aux règles de sa caste, la princesse Nekohaima Yuri va se forger ses propres valeurs et bientôt, mettra en péril la plus grande puissance du monde.
    Au cœur de cette métamorphose, une amitié très improbable…


    ~ * ~ * ~

    Extraits :
    La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ~ * ~ * ~

    Mon avis :
    J'ai lu ce livre au mois de Juillet... Oui, ça fait tard pour faire une chronique, je le sais bien... Mais j'ai eu un début de grossesse assez difficile qui a coïncidé avec une panne de lecture ainsi qu'une panne chroniqueste, si je puis dire... Cependant je m'étais engagée à faire une chronique de cet ouvrage auto-édité et je tiens toujours parole. Mieux vaut tard que jamais, non ! ?

    Cette lecture m'a permis, au passage, de compléter la catégorie n°
    21 (un livre qui nous a fait ressentir un sentiment fort) du Défi lecture 2016.

    Alors, je sais que du temps a passé depuis ma lecture, mais je vais tenter d'être la plus précise possible pour retranscrire mes souvenirs.

    Déjà, je ne peux que dire que j'ai été plus que ravie de découvrir la plume de Morgan of Glencoe que j'ai trouvé vraiment agréable, fluide et enchanteresse. L'auteure a su m'aspirer dans son univers mêlant les genres sans aucun effort et j'ai vécu l'aventure auprès de ses personnages auxquels je me suis vraiment attachée. Peut-être trop en fait, d'où le fait de rentrer dans la catégorie n°21...

    Le monde tel que nous le connaissons n'existe pas. Il est gouverné d'une main ferme et peu permissive par la Triade, composée du Royaume de France, de l’Empire du Japon et du Sultanat Ottoman. Il y a aussi Keltia, le pays des fées (aucune ressemblance avec la Fée Clochette, désolée pour les fans) et autres créatures magiques qui ne peuvent vivre que comme des parias, rejetées et honnies. Au milieu de ça, il y a les gens des Rail, les Fourmis (rien à voir avec les animaux), qui vivent sur le gigantesque train qui relie l'Orient et l'Occident ainsi que les rebelles et les parias vivants cachés, sur un pied d'égalité, dans les égouts et se faisant appeler les Rats (aucune ressemblance physique non plus).

    Alors à quel style s'attendre ? A aucun en particulier et tellement à la fois... On pourrait parler d'uchronie vu que l'histoire se passe dans notre monde mais avec une histoire différente ; de dystopie car on imagine mal les gens vivre heureux dans un monde où seuls les riches ont des droits (le pauvre n'a que celui de se taire) ; de fantasy avec l'apparition des fées et autres créatures magiques ; d'apprentissage parce que l'héroïne ne va faire que ça tout le long du livre....
    Oui, cet ouvrage possède bien des genres et pourrait rentrer dans bien des cases, mais il n'obéit à aucune loi et se contente de nous embarquer à son bord.

    A l'intérieur de tout ça, il y a Nekohaima Yuri, la fille de l'Ambassadeur blanc, l'ambassadeur japonais auprès du Royaume de France. La jeune fille a été élevée dans le luxe et l’opulence, dans le culte de la maîtrise de soi (comprenez par là à ne montrer absolument aucune émotion), avec la meilleure éducation et les meilleurs professeurs, sans presque jamais sortir de chez elle. Cela ne l'a pas empêché de vivre des situations peu enviables. Choses qui font que j'ai eu plusieurs fois envie de la baffer (très fort !) pour son côté hautain. Heureusement, son comportement va petit à petit changer ! Elle a beau être intelligente, rien ne va la préparer à ce qu'elle va vivre et découvrir suite à son voyage à Paris, pour un but qui sera loin de la ravir lorsqu'elle le connaîtra.

    Loin de son confort habituel, Yuri va vite découvrir que, si les pauvres courbent l'échine, résignés à cette vie rude et sans avenir, il existe des gens différents. Des gens qui n'obéissent pas aux règles de la Triade, mais bel et bien aux leurs. Elle s'en apercevra d'abord lors de son trajet sur le Rail avec la volcanique capitaine Trente-Chênes et ses Fourmis comme Ren le Spectral et Alcyone l'Aeling qui ne prennent des ordres que de sa part. Mais ce sera sans compter avec les Rats, cette communauté vivant dans les égouts, humains comme créatures magiques, tous sur un pied d'égalité.

    Elle y rencontrera tellement de personnages différents mais qui auront tous un rôle et des choses à lui enseigner. A commencer par Bran, une Selkie bourrue et sauvage aux antipodes de tout ce qu'à toujours connu la princesse. Autant dire qu'elle en verra de toutes les couleurs avec ce personnage que j'ai tout simplement adoré.
    Comment ne pas mentionner Sir Edward Longway, le fondateur de cette communauté, Taliesìn le barde mystérieux, Lady Lore, Samuel, Pyro, Lilas, Haruko... et tant d'autres encore...

    De cette communauté, elle aura beaucoup à apprendre... Tout, en fait...

    Un peu comme nous parce que ce livre, nous chante un hymne à l'égalité, au respect et à la tolérance. Parce qu'en fin de compte, riches ou pauvres, noirs ou blancs, humains ou créatures magiques, nous sommes tous pareils. Pourquoi quelques différences devraient-elles mettre une catégorie de la population à l'écart ? Qu'est-ce qui justifie cette haine et cette peur à l'égard de tout ce qui est un peu différent de nous ?

    J'aimerais vous en dire plus, mais j'aurais peur de trop en faire et de vous gâcher le plaisir de la découverte. Je vais donc m'arrêter là en espérant vous avoir transmis mon enthousiasme et aussi convaincu, ne serait-ce qu'un tout petit peu. ^^

    En résumé, un premier tome coup de cœur autant pour la plume de Morgan of Glencoe, que pour son monde qui semble ne pas vouloir rentrer dans les cases prédéfinies ainsi que pour les personnages très travaillés et fouillés dont nous sommes entourés. Je ne sais quoi vous dire d'autre à part que je ne peux que vous conseiller plus que fortement de vous embarquer pour cette aventure livresque haute en couleurs si le mélange des genres ne vous fait pas peur !

    La Dernière Geste T1 - Si loin du soleil - Morgan of Glencoe

    « Je suis un monstre - Keren NottInterview de Morgan of Glencoe »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Janvier à 11:15

    Aaaaw Merciiii ^^ (c'est fou ce que les gens aiment citer les phrases les plus macho du bouquin ! à croire qu'ils les ont déjà entendues...) 
    Sinon, ton article est tellement enthousiaste, en effet, que si j'avais pas écrit le livre, je crois que je l'aurais lu !!!

    et heu j'ai une question... T'as lu le livre en juillet et tu fais la chronique maintenant, alors... t'as retenu les noms de tous ces personnages ou t'es allée les rechercher pour l'article ? Je demande parce que certains m'ont dit qu'entre le nombre de persos et la variété des noms d'origines diverses, ils avaient eu un p'tit peu de mal...

      • Lundi 2 Janvier à 13:40

        On va dire que ce sont des passages plutôt percutants qui retiennent l'attention et qui donnent donc envie de les citer. ^^
        Oh, merci ! ^^

        J'ai retenu les noms de la plupart des personnages cités. J'avais juste un doute pour l'orthographe d'Alcyone et Talielsin. Et j'ai tout de même été rechercher les noms de Lady Lore et de Lilas.
        Après, je ne dis pas non plus que j'ai retenu tous les noms, il y en a effectivement beaucoup. Mais il me semble me souvenir aussi de Frédéric, Manon, Ryûzaki, HA-17, Louis-Philippe...
        Normalement, j'oublie assez vite, mais quand un livre me marque, j'ai tendance à m'en souvenir plus longtemps que les autres. wink2

    2
    Mardi 3 Janvier à 14:10

    (de fait, c'est pas Talielsin mais Taliesìn. Ceci dit je t'accorde qu'il a un nom, heu, ben... gallois XD)

      • Mardi 3 Janvier à 21:41

        Oups... J'avais bien vérifié pourtant, mais un "l" est passé à la trappe...
        Je corrige de suite. wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :