• Le pyromane - Thomas Kryzaniac

    Le pyromane - Thomas Kryzaniac


    Un livre qui nous fait plonger dans la tête et la vie d'un homme dont le feu a pris possession.

     

    Résumé :
    L’histoire de notre héros débute lors son enfance. Traumatisé par le nombre de chats écrasés sur les routes alsaciennes, il s’est mis en tête de consigner chaque mort féline dans un cahier… jusqu’à en faire de très sombres cauchemars.

    À l’âge adulte, c’est une autre folie qui le consume : le feu. Il est effrayé à l’idée que tout prenne feu dans son appartement, à Strasbourg. Le problème, c’est qu’il n’est pas qu’effrayé, il prend plaisir à vérifier – toute la journée – que la gazinière est bien éteinte, que rien d’inflammable ne se trouve trop près d’une fenêtre et tout simplement qu’aucun incendie ne se déclare. Il n’a que ça en tête.

    Ce qui va littéralement changer le cours de sa vie, c’est monsieur Reuner. Monsieur Reuner a emménagé dans l’appartement au-dessus du sien très récemment. Monsieur Reuner peint. Monsieur Reuner boit. Mais monsieur Reuner est un danger. Un vrai danger car ses toiles peuvent vite prendre feu. Un danger aussi parce qu’il fume des cigares. Et un danger parce que lui non plus ne va pas très bien…


    ~ * ~ * ~

    Extrait :
     

     

    Le pyromane - Thomas Kryzaniac



    ~ * ~ * ~

    Mon avis :
    Je voulais tout d'abord remercier la masse critique Babelio ainsi que les éditions l'Âge d'Homme pour l'envoi de ce livre.

    Alors que dire ?

    Au niveau de l'écriture, je dois dire que je l'ai trouvée plutôt agréable et bien tournée. Cependant, j'ai eu du mal à adhérer à la mise en page qui fait très pavé, avec des paragraphes qui font parfois jusqu'à 2 pages 1/2 (par exemple) ! Et ça, pour moi, c'est quelque chose de rédhibitoire. Je n'aime pas quand ce n'est pas assez aéré visuellement et cela me donne moins envie de lire le livre en question.

    L'histoire (raconté à la première personne du singulier) commence dans le monde et l'ambiance un peu glauques d'un petit garçon qui vit le long d'une route où les chats se font plus que régulièrement écraser par les camions qui circulent. Sur un commentaire désabusé de son père, le jeune garçon (dont nous ne connaissons pas le prénom) décide de tenir un journal de ces chats décédés, pour qu'il en reste une trace. Mais bien vite, il tombe dans un délire paranoïaque de persécution... jusqu'à un certain évènement qui va tout changer, ou presque...

    On passe en suite au chapitre deux, même si on ne sait combien d'années ont passé, on comprend très vite que ce jeune garçon est maintenant adulte, qu'il vit seul, qu'il ne sort presque jamais, qu'il ne travaille pas... et qu'il est loin d'être stable psychologiquement !

    En effet, il pense être "possédé" par le feu. Du coup, il s'est débarrassé de tout ce qui pourrait représenter un combustible : papiers, rideaux, livres, meubles en bois... Il ne lui reste que son lit, une couverture, un peu de vaisselle, une cage...
    Il ne mange pas beaucoup, n'a aucune vie sociale et ne dort presque pas, persuadé que depuis la dernière fois qu'il est allé vérifié, les boutons de la gazinière auront bougé pour libérer le gaz mortel... Malgré lui, sa mémoire refuse se fixer les images et, de toute façon, même s'il s'en souvient, il pense que tout n'est qu'illusion !
    Il ne sort quasiment jamais plus de 10 minutes de chez lui et, à chaque fois qu'il rentre, il est persuadé de voir son immeuble en flammes...

    Mais un jour un homme fait son apparition : Mr Reuner, son nouveau voisin du dessus. Mr Reuner est bizarre : il peint des tableaux horribles, écoute à fort volume une musique peu agréable, boit comme un trou et, surtout ô danger ! il fume le cigare comme un pompier. Sans oublier ses discours bizarres... Il n'en faut pas plus pour que notre anti-héros tente à la fois de l'éviter et aussi de s'en faire un allié pour combattre le Feu...


    Il y a très peu de dialogues, vu que le personnage n'a aucune vie sociale, mais quand il y en a, ils sont très longs et pas toujours facile à comprendre.
    Durant ces dialogues, j'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans American Psycho de Bret Easton Ellis parce que ces conversations n'ont parfois ni queue ni tête jusqu'à nous donner l'impression que c'est notre narrateur le plus stable psychologiquement et le plus lucide !

    De même il n'y a, sommes toutes, quasi pas d'action et nous sommes presque toujours dans la tête de notre homme qui psychote sur le feu et/ou sur son voisin du dessus...

    Concernant la fin, je dois avouer qu'elle m'a un peu surprise. Je m'attendais à ce qu'il se passe quelque chose, mais pas ça.

    /!\ /!\ /!\ ATTENTION SPOILER ! /!\ /!\ /!\

     

    Je pense que notre homme agi par paliers. Il commence avec ses chats morts et un énorme feu brûlant les cadavres de ces pauvres félins vient lui faire complètement oublier cette première lubie. Il se retrouve donc "possédé" par le feu.... jusqu'à ce qu'il tue Mr Reuner et que ledit feu perde ainsi toute importance à ses yeux...
    /!\ /!\ /!\ FIN DE SPOILER ! /!\ /!\ /!\


    Pour résumé, je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé ce livre mais que, à part à la fin, je m'y suis plutôt ennuyée, malgré une écriture agréable. Là où le bas blesse, c'est que ce l'histoire manque cruellement d'action ! Néanmoins, je pense que c'est un ouvrage dont je me souviendrai pendant longtemps.

    « Réception du 30/06/16Cadeaux du 04/07/16 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :