• Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

     

    Vous ne jugerez plus jamais une maison uniquement sur sa façade...

     

     

             

     

     

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé


    Une nouvelle maison, pour rompre cette routine installée depuis huit ans. Près de Chinon ou Saumur, dans un village, avec une petite rivière et un beau terrain pour les enfants, ce serait le rêve.
    Et ce rêve se réalise, un beau jour de juin. Le déménagement se prépare, l’excitation est à son comble.
    Quoi de mieux qu’un journal pour relater ce changement de vie ? Mais Camilla n’a pas nécessairement la même vision de cette nouvelle vie que sa maman.
    Mais c’est une si jolie maison.
    Une si jolie maison ? Vraiment ?

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir. 

     

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     





     

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

     
    Je voulais, en premier lieu, remercier Cassandra Bouclé pour m'avoir proposé son livre en Service Presse via le site SimPlement.

     

    SimPlement.pro

     

    J'en profite pour valider la catégorie n° 77 (un livre qui parle d'une histoire de famille) du Défi Lecture 2018.
    Je valide aussi la catégorie Un livre écrit par un(e) auteur(e) de moins de 30 ans du Challenge 2018.

    Alors un petit mot sur la couverture, pour commencer, que je trouve vraiment très jolie, et en même temps angoissante lorsqu'on regarde bien tout en bas. C'est d'ailleurs la couverture qui m'a donné envie d'aller lire le résumé, moi qui suis une grande fan de livres d'horreur. ^^

    Passons au style de l'auteure, que je découvrais ici pour la première fois. J'ai trouvé sa plume plutôt agréable et fluide, malgré la noirceur des pensées des personnages.
    Par contre, je ne sais pas si j'ai eu une ancienne version non corrigée, mais si ce n'est pas le cas, je trouve vraiment dommage qu'une maison d'édition (même petite) publie un livre avec autant de coquilles !

    Passons maintenant à l'histoire en elle-même.
    Une mère de famille, ennuyée par la routine, souhaite déménager et trouver une jolie maison pour toute sa tribu, à savoir son mari B., Camilla leur fille de 10 ans, Anton leur fils de 4 ans (bientôt 5), leurs deux chiens, leurs poissons et, bien entendu, elle-même. Elle finit par convaincre B. et se lance dans sa recherche de la maison parfaite pour accueillir tout ce beau monde. Très vite, c'est chose faite. Elle trouve LA maison, la perle rare qu'il lui faut absolument. Une si jolie maison...

    Vous vous en douterez vu le résumé, ils vont bien entendu emménager mais, l'idylle prévue tombe vite aux oubliettes pour qu'une situation bien plus sombre s'installe, changeant peu à peu le quotidien de cette famille soudée et qui s'aime en une véritable descente aux enfers. Les ballades, les rires, les jeux, la chaleur et la bonne humeur vont peu à peu s'éteindre pour ne laisser que quelques braises qui sauront encore rougeoyer quelques fois de temps à autre. Tout ça laissera place à la confusion, l'angoisse, la peur, les cauchemars, la paranoïa, l'isolement, les envies de violence, la folie, la puanteur et le froid, intense, mordant et glaçant jusqu'à l'os.

    Mais parallèlement, en fait, il ne se passe pas grande chose. Tout est psychologique, rien ne bouge vraiment. On voit leur évolution, leurs états d'âmes. On voit très bien que quelque chose ne va pas mais, à part quelques discussions (j'aurais aimé avoir quelques vraies retranscriptions des disputes entre la mère et le père) et des choses bizarres, ne vous attendez pas à des fantômes qui secouent leurs chaînes ou font léviter les objets. Vous ne trouverez pas de ça ici.
    Je ne sais même pas si on peut vraiment classer ce roman en horreur. Certes, ce que vit cette famille n'est pas une partie de plaisir mais, personnellement en tant que lectrice, je n'ai jamais ressenti la moindre once de peur.

    A un moment, il y a eu une partie qui m'a semblé prometteuse... mais qui a été la seule du livre, ce que j'ai vraiment trouvé dommage, parce que ça aurait permis un troisième point de vue et j'aurais vraiment aimé en apprendre plus sur ces enfants... Et aussi pourquoi Camilla et Anton ne doivent-ils jamais aller dans les sous-bois ? Il y est fait mention au début du livre mais

    il n'en est plus question par la suite.

    Le récit est donc construit avec deux points de vues : celui de la mère, sous forme de journal intime et celui de Camilla, simplement narré. D'habitude, j'aime les alternances parce qu'elles nous permettent de mieux appréhender les choses et de façon différente selon les personnages. Ici, j'ai trouvé le récit décousu entre la mère et la fille. Les périodes ne sont pas toujours exactement les mêmes et je m'y suis un peu perdue. Parfois, j'avais même l'impression qu'ils ne concordaient pas vraiment.
    La mère raconte les faits tels qu'ils se sont passés à son journal. Camilla, tout au long du récit, je me suis dit que ses pensées étaient un peu trop matures pour une petite fille de 10 ans. Elle, elle n'a pas de journal, elle raconte (à l'oral où à l'écrit, on ne sait pas). Par contre, par certaines allusions, j'ai eu l'impression que son récit survient quand elle est plus vieille et pas au moment des faits.

    Quant à la fin, je l'ai trouvé très vite expédiée, trop facile, sans vraiment d'explications ou de réelle confrontation et donc sans véritable saveur. J'aurais grandement apprécié un épilogue pour en savoir un peu plus sur le après (mais ça, c'est tout à fait personnel). Je reste vraiment sur ma faim !

    En résumé, Cassandra Bouclé a une écriture plutôt agréable, et son livre promettait vraiment de me plaire, avec une bonne idée de base et une très jolie couverture. Mais finalement, pour moi, il n'a pas tenu les promesses qu'il me vendait (et j'insiste bien que le pour moi, chacun interprétera ce livre différemment). J'aurais aimé plus de manifestations, plus d'action, plus d’interactions avec le Mal, plus d'horreur et une fin à couper le souffle. Après il me semble que c'est le premier roman de ce genre pour l'auteure, qui se surcroit est encore jeune. Elle ne peut que progresser dans l'avenir. ^^

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

     

              Pour le dévorer, c'est par ici.     

     

     

    Une si jolie maison - Cassandra BoucléUne si jolie maison - Cassandra BoucléUne si jolie maison - Cassandra BoucléUne si jolie maison - Cassandra BoucléUne si jolie maison - Cassandra Bouclé

     

    Une si jolie maison - Cassandra Bouclé

     

    « Popotka le petit sioux T3 - Mahto - David Chauvel & Fred SimonLe règne de l'Empereur T2 - Le camp des Ios - Thomas & Florence Gindre »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Janvier à 16:21

    Ah mince, c'est vrai que le résumé promet un bon roman et c'est vraiment dommage que l'histoire t'ai déçu... parfois ça me le fait à moi aussi...

    Je trouve aussi dommage de bacler la fin, c'est pourtant important puisque souvent c'est ce qu'on retient du livre, ou du moins la dernière chose que l'on va se souvenir...

    en tout cas j'espère que si tu lis d'autres romans de l'auteure tu auras des surprises et que les autres te plairont plus.

      • Mercredi 7 Février à 21:47

        J'avoue que je m'attendais un peu à autre chose en fait, quelque chose de plus surnaturel alors que l'on reste quasiment uniquement centré sur la famille et pas sur les causes de leur changement. C'est surtout ça que j'ai trouvé dommage.

        Quant à la fin, je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est bâclée, mais je l'ai trouvée trop rapide pour être réellement crédible.

        Merci. Je l'espère aussi. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :