• Demain les chats - Bernard Werber

    Demain les chats - Bernard Werber

     

    Plongez dans ce livre pour suivre les aventures de Bastet et Pythagore et entrez dans la tête de ces chats pas tout à fait comme les autres.

     

    ~ * ~ * ~

     

    Résumé :
    Pour nous, une seule histoire existait : celle de l'humanité.
    Mais il y a eu LA rencontre.
    Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

    ~ * ~ * ~

    Extrait :
     

    Demain les chats - Bernard Werber

     ~ * ~ * ~

    Mon avis :
    Cette sortie littéraire m'a permis de compléter une nouvelle catégorie du Défi lecture 2016, la n°43 (un livre conseillé par un libraire) ainsi qu'une autre (un livre dont le héros est un animal de compagnie (ou a un animal de compagnie)) du défi 5 phrases, 5 livres, en collaboration avec Manue du blog Fais-moi peur !.

    Je suis plus qu'heureuse d'avoir pu de nouveau me plonger dans le monde de Bernard Werber, un auteur que j'aime particulièrement. ^^
    J'y ai tout de suite retrouvé sa patte particulière, ce mélange d'analyse du comportement humain vu par un tiers, comme dans la Trilogie des Fourmis, par exemple, ainsi qu'une grande part de philosophie et de théologie qui n'est pas sans rappeler la trilogie des Thanatonautes et ses réincarnations. On retrouve aussi son amour pour le savoir qui, ici, nous retrace l'histoire des chats à travers les âges.

    Avec ce récit à la première personne, nous entrons dans la tête de Bastet, une chatte domestique comme les autres. En effet, pour elle, son humaine est sa "servante", faite pour obéir à tous ses désirs. Elle est hautaine, égoïste et focalisée sur sa petite personne. Mais pas que. En effet, cette femelle a une particularité : un peu plus "évoluée" que ses congénères, elle tente par tous les moyens d'établir une conversation avec n'importe quel être vivant : souris, araignée, humain... Mais sans succès.
    Et puis un jour, un nouveau voisin arrive : Pythagore, qui lui, n'est vraiment pas un chat comme les autres... Et cette rencontre va changer sa vie ! De chatte d'appartement, elle va devenir chatte en apprentissage, puis chatte philosophe...

    Vivre l'histoire du point de vue d'un chat est foncièrement intéressant. On voit comment ils nous perçoivent, comment ils perçoivent la vie et les autres créatures et on s'aperçoit que, comme nous, ils sont tous différents dans leur manière d'être et de penser. A ce niveau, ça a été une lecture très agréable.
    Étant moi-même la propriétaire de 3 jolis poilus ronronnants (même si ma femelle tient parfois plus du chien : elle est pot de colle, elle miaule tout le temps, elle essaye tout le temps de me lécher et grogne quand quelqu'un frappe à la porte... lol), je me suis souvent demandée ce qu'il pouvait bien se passer dans leur tête, je l'avoue. Je vais peut-être les voir d'un œil nouveau après ça...

    J'ai apprécié les différentes choses que ce livre nous apporte : des bouts d'histoire méconnus, un œil neuf sur la façon auto-destructrice de fonctionner de l'homme, un peu de philosophie sur l'art d'écouter et d'observer pour mieux apprendre (entre autre), une réflexion sur le pouvoir de l'esprit sur la matière, un peu de contemporain avec l'horreur du terrorisme...
    Ce livre est un tout : un apport de connaissances savamment distillées pour ne pas être indigestes, de nouveaux points de vue, des pensées et des réflexions intéressantes... sans oublier nos fidèles amis ronronnants.

    J'ai néanmoins eu une petite gêne au niveau de certaines choses, ce qui fait que ce livre n'est pas un coup de cœur.

    /!\ /!\ /!\ ATTENTION SPOILER ! /!\ /!\ /!\
    Tout d'abord, je ne m'attendais pas, malgré les craintes de Pythagore, à ce que Nathalie noie les chatons de Bastet, surtout après avoir invité la voisine à venir les voir et les avoir pris en photo.... Les noyer et les mettre dans les toilettes... J'ai vraiment trouvé ça horrible ! Comment peut on faire ça à des petits être innocents ? C'est ignoble !

    Ensuite, le comportement parfois très humain de Bastet m'a plusieurs fois déroutée, surtout au niveau de sa sexualité... Également lors de la scène où elle s'accouple avec Pythagore à la façon des humains. C'est très troublant.... Limite dérangeant.
    /!\ /!\ /!\ FIN DE SPOILER ! /!\ /!\ /!\


    En résumé, que vous adoriez ou non les chats, que vous aimiez ou non l'univers particulier de Bernard Werber, ce sera certainement quitte ou double, comme toujours avec cet auteur. On aime ou pas et, franchement, j'espère que vous apprécierez cette lecture si vous décidez de vous lancer. Parce que ce livre en vaut le coup.
    Et si jamais il avait raison ? Songez-y !

     

    Demain les chats - Bernard Werber

     

    Et mes chats approuvent cette lecture !

     

    Demain les chats - Bernard Werber

     

    « Le voleur de cœur - Rawia ArroumDéfi PKJ Décembre 2016 (24/30) »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Avril à 16:33
    Tristhenya

    J'ai adoré ta chronique ainsi que la photo du livre entouré de tes trois poilus pour conclure l'article ^^ Mon avis rejoint le tiens, également au niveau du spoiler qui m'a écœurée et bouleversée terriblement :-( Ainsi que pour le deuxième point soulevé qui m'as surprise pas mal lors de cette lecture et un peu dérangée aussi je dois dire !

    Il faut absolument que je le chronique sur mon blog, ce livre est pourtant un coup de coeur, mais je traiiiine, lol ^^ 

      • Mardi 18 Avril à 20:29

        Merci ! ^^
        Je trouvais que la photo de mes poilus était de circonstance. happy

        A propos du spoiler, j'ai vu un live de Bernard Werber qui explique pourquoi il a écrit cette scène. De mémoire, il me semble que c'était pour dénoncer une chose choquante devenue "courante". Tout comme la castration avec le bocal.
        Pour le deuxième point, je me souviens qu'il avait dit que la scène avait été revue à la baisse ! lol

        Hâte de voir ta chronique alors. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :