• Interview d'Alexy Soulberry

     

    ~ * ~ * ~

     

    Tout d’abord, présentez-vous un peu.

    J'ai 43 ans et je suis professeur de philosophie.


    Quels ont été les auteurs qui ont bercé votre enfance ?

    J'ai toujours aimé lire. Tout le monde lisait à la maison. Le dimanche, ma mère nous lisait les contes de Grimm, avant le petit-déjeuner. Adolescent, j'ai aimé Kafka, Dostoïevski, Rimbaud, Baudelaire, Maupassant, Sartre...


    Depuis combien de temps écrivez-vous ?

    Depuis l'adolescence. Mais, du fait de mes études, je me suis tourné vers la littérature philosophique.


    Combien de livres à votre actif ?

    Alexy Soulberry est un pseudonyme (et c'est très bien ainsi). J'ai publié cinq livres de philosophie sous mon vrai nom.


    Pourquoi ce choix de vous lancer dans la fantasy ?

    Alors ça, c'est pour moi-même un mystère. Mes écrits philosophiques sont athées, excluent le fantastique. Et pourtant, je ne suis à l'aise, dans le roman, qu'avec la fantasy. C'est une part de moi-même, différente du ''philosophe''. Ma part d'enfance et d'adolescence... Elle est précieuse.


    Où avez-vous trouvé l’inspiration pour créer vos personnages des « Éléments » ?

    J'ai commencé par créer Hermione. Nalia s'est ensuite imposée à moi. J'aime les personnages féminins. J'en suis amoureux. D'où l'importance des femmes dans mon histoire, comme quelques lecteurs l'ont remarqué.


    Vos personnages ont tous leur propre caractère mais y en a-t-il un qui vous ressemble plus que les autres ?

    Dans le tome 2, Mankir acquiert de l'importance ; c'est un mage doué, mais fragile. Par exemple, il a le vertige et n'en mène pas large lorsqu'il doit chevaucher la dragonne d'Hermione. Il a une espèce de don naturel pour s'allier aux autres ''melkiors'' (aux autres magiciens), à commencer par Hermione avec laquelle il a une communication extraordinaire. Il y a une attirance entre Mankir et Hermione, qui est toute magique, pas du tout physique. Au contraire, elle le trouve plutôt laid. Je me sens proche de Mankir.


    Anolie est un personnage que l'on aime détester. Comment arrive-t-on à se placer et à écrire du point de vue du “méchant” ?

    Anolie est littéralement amoureuse de Nalia. Elle est animée par cette passion, qui, chez elle, implique la haine. C'est par là qu'on peut la comprendre. Prêtresse du ''Délétère'', elle a fait le choix du chemin le plus court vers le pouvoir magique. Elle aime le pouvoir pour lui-même. Alors qu'Hermione expérimente la responsabilité qu'implique ce pouvoir, le fait, si jeune, d'être princesse d'un peuple et haute-melkiore.


    Dans votre livre, on voit clairement le combat du “Clair” et du “Délétère”. L'un peut-il vraiment l'emporter face à l'autre ? Est-ce seulement possible ? Pour qu'il y ait du Bien ne faut-il pas qu'il y ait du Mal, et inversement ?

    Bien sûr. Je fais allusion au ''wiz'' dans le tome 1. Ce serait un point d'équilibre, mystérieux, entre les deux destinations de la magie, et des royaumes. Ce thème va s'amplifier dans les volumes à venir. C'est le secret des Eléments. Hermione va devoir accepter et traverser sa part d'ombre.


    Comment se passe, pour vous, l’écriture d’un livre ?

    C'est difficile. Je doute de tout. Je procède par plongées successives. Entre deux plongées, du temps peut s'écouler. Je trouve plus simple d'écrire de la philosophie. Le roman, il faut tout donner... C'est épuisant. Et on est jamais sûr de bien faire. A vrai dire, je n'en mène pas large...


    Avez-vous besoin de musique ou plutôt de calme ?

    Quand j'écris, j'adore écouter de la musique, du rock progressif, sophistiqué, style Marillion, Pendragon, Soen, Yes, Genesis, King Crimson, etc. Par ailleurs, le cinéma est une source d'inspiration. Par exemple, j'ai adoré les séries L'épée de Vérité et Merlin. Je m'en explique d'ailleurs dans un article paru sur monbestseller.com.


    Avez-vous l’ensemble dès le départ ou y a-t-il une grande part d’improvisation ?

    Il y a une part d'improvisation. J'espère que cela ne se voit pas trop ! Pour autant, l'improvisation amène du sang neuf à un récit. C'est loin d'être un mal, à mon avis.


    Combien d’heures par jour ?

    Je procède par scènes. Je peux ne pas écrire pendant un certain temps, retournant à la philosophie. J'écris de la fantasy lorsque j'en ai le désir, je ne me force jamais. Par contre, lorsque j'ai une scène en tête, je ne la lâche pas. Le tome 2 est bientôt prêt. Enfin. Je ne compte pas m'arrêter là, enfin si j'ai un peu de retour positif... Idéalement, je vois une série de neuf ou dix volumes, tous assez courts – pour changer des standards de la Fantasy, faite habituellement de gros livres. J'ai plutôt le modèle de la série cinématographique en tête.


    Qui est la première personne à lire ce que vous écrivez ?

    Personne en particulier. Je suis en période de test. Je teste le livre auprès des lecteurs de monbestseller.com, d'Amazon, des blogeurs litteraires. Cela m'aide à y voir plus clair.


    Faites-vous appel à des bêta-lecteurs ?

    Malheureusement, je ne l'ai pas fait. D'où les coquilles qui traînent, comme vous l'avez remarqué. Mais je vais corriger le problème. J'en ai conscience...


    Quel choix avez-vous fait pour être édité ? Pourquoi ?

    C'est une question très complexe. Ayant été édité à plusieurs reprises pour mes travaux philosophiques, je sais pertinemment ce que cela apporte. Et aussi qu'il ne faut pas surestimer la publication (même à compte d'éditeur) par rapport à l'auto-édition. Cela dit, le texte est actuellement entre les mains de trois éditeurs. On verra. Je me satisferai, sinon, de l'auto-édition. Les choses évoluent. Aujourd'hui un livre peut exister sans éditeur. Inversement : être édité ne signifie pas forcément que le livre va faire carrière.


    Avez-vous d’autres projets ?

    Non. Dès que j'aurai terminé le tome 2, je passerai au troisième. Avec 7 royaumes, j'ai de quoi faire !

     

    ~ * ~ * ~


    Un grand merci à Alexy Soulberry pour avoir pris le temps de répondre aussi vite à mes questions et ce, de manière assez détaillée. ^^

     

    ~ * ~ * ~

     

    Bibliographie d'Alexy Soulberry :
    Les Éléments T1 : La Traversée des Maléfices
    (Tome 2 en cours d'écriture, les autres suivront.)


    Livre lu
    Les Éléments T1 : La Traversée des Maléfices

     

    Où trouver l'auteur ?
    Page FB de l'auteur
    Page Amazon de l'auteur

    « Chair de poule T2 - La nuit des pantins - R.L. StineBlood Parade (2 Tomes) - Karasawa Kazuyoshi »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :