• Sur le seuil - Loïc Dossèbre

    Sur le seuil - Loïc Dossèbre

     

    Imaginez...
    On sonne à votre porte à jour et heure fixe mais que, lorsque vous ouvrez, il n'y a personne... Comment réagiriez-vous ?

     

     

            

     

     

    Sur le seuil - Loïc Dossèbre


    Un visiteur étrange, chaque semaine – à la même heure –, frappe à la porte d'un vieil homme reclus dans son appartement. Celui-ci n'a pas le temps d'ouvrir que la chose, déjà, se volatilise. Il s'inquiète et au fil des jours sombre peu à peu dans la paranoïa...  



            

     

    Sur le seuil - Loïc Dossèbre


    Cliquez sur les images pour les agrandir.
     

    Sur le seuil - Loïc DossèbreSur le seuil - Loïc Dossèbre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


             

     

    Sur le seuil - Loïc Dossèbre


    Je voudrais tout d'abord remercier Loïc Dossèbre qui m'a proposé sa nouvelle en SP sur SimPlement. ^^

    SimPlement.pro


    J'ai été ravie de découvrir la plume de l'auteure qui est vraiment très agréable à lire, fluide et précise. Rien à redire sur tout ce qui touche au français, c'est parfaitement maîtrisé. :D

    Ce récit est une nouvelle relativement courte : 14 pages en epub et apparemment 30 en PDF. C'est toujours difficile de chroniquer un texte aussi court, parce qu'il faut faire encore plus attention à en dire assez sans pour autant en dire trop. Exercice difficile que je vais tenter de faire du mieux possible. ;-)

    Le protagoniste de cette courte nouvelle est un vieil homme un peu agoraphobe qui vit seul dans Sur le seuil - Loïc Dossèbreson appartement au sein d'un immeuble insalubre où il a l'air de plus souvent croiser des cafards que ses voisins (yerk !). Il semble préférer passer davantage de temps le nez plongé dans ses livres plutôt qu'avec ses semblables (et comment pourrait-on le lui reprocher ? :p ) Il vit sa petite vie tranquille, sans embêter personne. Un personnage lambda qui ne sort pas de l'ordinaire, vous me direz. Et vous aurez certainement raison.

    Jusqu'au jour où quelqu'un frappe à sa porte, chose étonnante pour quelqu'un qui ne reçoit jamais de visite. Mais, lorsqu'il ouvre, il n'y a personne. Jamais. Parce que oui, ce visiteur inconnu, revint. Une fois par semaine, le même jour, à exactement la même heure.

    De là, la pauvre homme va petit à petit sombrer dans l'angoisse, la peur et la paranoïa. Comment faire pour savoir qui frappe ainsi à sa porte et pourquoi ? Le vieil homme l'ignore et angoisse, s'enfermant petit à petit dans la peur et la paranoïa, flirtant allègrement avec la folie.

    Ses sentiments et son évolution sont très bien retranscrits. On voit que ce qui peut apparaitre Sur le seuil - Loïc Dossèbrecomme une simple coïncidence ou comme une farce des gamins du cinquième prend de plus en plus d'importance dans la vie de ce probable retraité, jusqu'à finir par tellement l'obséder que plus rien d'autre ne compte à ses yeux.

    Quant à la chute... Je me suis prise à imaginer toutes sortes de choses, même les plus farfelues, mais je ne vous en donnerai pas d'aperçu. Et bien oui, comme aucune n'est la solution, vous sauriez déjà ce qui ne se trouve pas derrière cette satanée porte. ;-)
    Sachez juste, que j'étais très loin du compte et que cette fin a su me surprendre, même si j'ai trouvé qu'il lui manquait un petit quelque chose (que je serais bien en peine de vous décrire avec exactitude). ^^'
    Néanmoins si le vieil homme lui, sait, pour nous, lecteur, l'incertitude s'installe et nous doutons délicieusement dans cette ambiance angoissante. Que croire ?

    En résumé, c'est une nouvelle que j'ai pris plaisir à lire et j'ai été enchantée de découvrir la plume de Loïc Dossèbre. Le sujet est bien traité, plutôt angoissant et assez complet pour le tout petit nombre de pages.
    Une nouvelle disponible gratuitement sur le site de l'auteur (lien ci-dessous) que je vous conseille. ;-)

     

     

              Pour le dévorer, c'est par ici.     

     

     

    Sur le seuil - Loïc DossèbreSur le seuil - Loïc DossèbreSur le seuil - Loïc DossèbreSur le seuil - Loïc DossèbreSur le seuil - Loïc Dossèbre

     

    « Plus de boucles ! - Aag Vernelen & Sofie KenensTag PKJ : Le bac »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pikerun Penseur
    Dimanche 18 Juin à 11:03

    Le récit a l'air comique ha ha dans un sens ! 

    Je pourrais parfaitement m'identifier au personnage principal. ;) Si quelqu'un venait sempiternellement frapper à ma porte je pense que j'arriverai aisément à me montrer plus malin et à anticiper ses arrivées pour ouvrir la porte devant son nez et faire de lui l'arroseur arrosé... :P  On a envie de lire pour savoir qui c'est. :)

    En tout cas il en faut souvent peu pour devenir dingo dans ce monde ça c'est sur !!               Une chouette chronique :)

      • Dimanche 18 Juin à 16:45

        Je n'ai pas perçu le comique de la situation à voir un vieux monsieur plonger dans la folie à cause de "toc toc" à sa porte... Même si, je conçois qu'être poussé à la limite (?) de la folie pour ça puisse faire sourire.
        J'ai eu la même réflexion en me disant que, moi, je me serais plantée devant la porte pour l'ouvrir à la volée dès le premier coup porté et, ainsi, surprendre le fauteur de trouble en pleine action ! :D

        Je vous invite à aller lire cette nouvelle directement sur le site le l'auteur (le lien est dans la chronique). Elle se lit très rapidement et je serais curieuse d'avoir votre avis. ;-)

    2
    Dimanche 18 Juin à 22:39
    Tristhenya

    Très bonne chronique ! Tu m'as donné envie de découvrir cette nouvelle, ce que je ferai dès que j'aurai terminé ma présente lecture ;-)

      • Lundi 19 Juin à 00:10

        Merci ! :D
        Oh ! Hâte d'avoir ton avis alors ! ^^

    3
    Lundi 19 Juin à 11:37

    Je ne me laisse que trop peu souvent tentée par des nouvelles.... Mais pourquoi pas finalement ;)

      • Mardi 20 Juin à 23:32

        Je lis aussi très peu de nouvelles.
        Mais, certaines fois, on en trouve des qui en valent le coup. ^^

    4
    Samedi 24 Juin à 11:39

    J'aime beaucoup la couverture, l'air de rien elle donne envie de lire le résumé et de dévorer les quelques pages qui composent la nouvelle. Je confirme que chroniquer une nouvelle est un exercice périlleux, il faut dire les choses sans toutefois trop révéler l'intrigue... en tout cas tu as très bien réussi ! :)

    Je ne sais pas si je la lirai, peut-être par curiosité! Merci pour la découverte.

      • Samedi 24 Juin à 11:45

        Oui, je trouvais la couverture sympa aussi. ^^
        Oh, merci beaucoup. :)

        Si jamais tu venais à la lire, j'irai voir ton avis avec plaisir. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :